Culture et éducation / Politique

Débat sur le rôle des radios associatives

Share this post

Le 7 juin, dans la salle Colbert de l’Assemblée nationale, j’ai eu le plaisir d’accueillir des membres actifs de la station Radio Campus pour un débat sur le rôle des radios associatives et des médias de proximité en pleine réforme de l’audiovisuel public annoncée par la Ministre de la Communication, Françoise Nyssen.

Une radio associative est une station de radio à but non lucratif, régie par la loi de 1901 (liberté d’association). Elle dépend de la catégorie A des radios dont l’objectif est de fournir un service de proximité. De nombreux bénévoles sont mobilisés pour faire vivre ces près de 600 radios, des centaines d’invités plateaux et fournis un grand nombre de talents faisant carrière ensuite sur de plus grandes antennes nationales comme celles de Radio France. Ces radios revendiquent leur rôle de média de proximité et regrettent que celui-ci ne soit pas davantage reconnu et soutenu. Elles recherchent davantage de synergies avec les stations du service public.

En juin 2012, une Charte de la bonne entente a été signée entre Radio France et les radios associatives. Le service public de la radiodiffusion et les radios associatives tiennent en effet à rappeler les valeurs et missions communes qui les rapprochent et s’engagent concrètement sur l’ensemble du territoire national à collaborer selon un code précis de bonne conduite.

Et si les radios associatives pouvaient constituer un atout pour le service public pour atteindre l’objectif d’hyperproximité identifiée comme un des axes forts de la réforme de l’audiovisuel public ?

Parmi les participants, nous avons pu compter sur la présence de mon collègue député de l’Essonne, Pierre-Alain Raphan, Mme Mémona Hintermann-Afféjée, membre du Conseil supérieur de l’Audiovisuel, M. Jérôme Bouvier, de l’association Journalisme et Citoyenneté, organisateur des Assises du Journalisme et fervent défenseur de l’éducation aux médias et Loïc Chusseau, Directeur de Jet JET, qui travaille sur la place du documentaire et de la création sonore sur les radios associatives. Cette soirée a également été l’occasion de remettre les prix du concours radio « Parole partagées » qui depuis 7 ans, met en lumière, à travers le média radio, des personnes ou des groupes de personnes qui œuvrent à la construction d’une parole collective dans l’espace public.

Retrouvez la Charte de bonne entente entre Radio France et les radios associatives dans le lien ci-dessous :

https://www.snrl.fr/attachment/475884/

7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Related posts