Culture et éducation / Politique

Proposition de Loi contre la manipulation de l’information

Share this post

Le 7 juin dernier au soir, je suis intervenue à la tribune de l’Assemblée nationale pour défendre la proposition de loi déposée par le groupe parlementaire La République en marche contre la manipulation de l’information sur les réseaux sociaux, notamment en période électorale. L’objectif de cette loi est de déjouer l’ingérence étrangère et la manipulation de l’information sur les réseaux sociaux.

La propagation de fausses informations peut déstabiliser notre démocratie en manipulant l’opinion publique. En 2018, à l’heure du numérique, cette loi est primordiale. On dénombre près de 2 milliards d’utilisateurs sur Facebook et plus de 300 millions sur Twitter. Cette loi nous permettra d’avoir un arsenal juridique français efficace, pour garantir des élections sécurisées où chacun aura la possibilité d’exprimer ses idées, sans être paralysé par des informations erronées. Parfois, ce sont les médias qui, eux-mêmes, se font duper, et relayent une information fausse. Par cette loi, nous donnerons au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) la possibilité de suspendre un programme, s’il déstabilise les institutions et met en péril l’exercice démocratique. A travers cette proposition de loi, nous demandons aussi aux plateformes diffusant ces fausses informations en ligne – Facebook, Twitter, ou encore Google – de mieux lutter contre elles.

La Ministre de la culture, Françoise Nyssen a par ailleurs insisté sur l’éducation aux médias et à l’information. Plus tôt dans l’année, elle avait annoncé une hausse du budget alloué à l’éducation aux médias afin de soutenir les associations qui animent des ateliers sur ce thème dans les établissements scolaires et les médiathèques. Par ailleurs, les six sociétés de l’audiovisuel public (Arte, France télévision, France média monde, TV5 Monde, Radio France et l’INA) ont présenté à sa demande le 6 juin dernier, une plateforme commune de décryptage des fausses informations appelée « Vrai ou fake ».

Après huit heures de discussion, la séance a été levée à 1 heure du matin car tous les amendements déposés n’ont pas encore été étudiés. Ainsi, l’examen de la loi est reporté au mois prochain.

Retrouvez mon intervention ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Related posts