Culture et éducation / Parité / Politique / Questions au Gouvernement

Ma question d’actualité au Gouvernement du mardi 15 janvier

Share this post

Mardi 15 janvier, j’ai interrogé Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse, sur la création d’un CAPES d’informatique annoncée le 7 janvier dernier.

Dans le cadre d’une mission qui m’a été confiée par la Délégation aux droits des femmes de l’assemblée nationale, j’ai travaillé, avec mon collègue Stéphane Viry, sur la question de la place des femmes dans le monde scientifique.

Ce travail a mis en lumière la très faible représentation des femmes dans ces filières et notamment dans le domaine du numérique. 

Pour consulter le rapport « Femmes et sciences, l’urgence d’actions pour l’égalité réelle » http://www.assemblee-nationale.fr/15/rap-info/i1016.asp

Or, l’informatique est une filière d’avenir qui déterminera notre société de demain. Dans sa feuille de route d’août 2018 le ministre de l’éducation nationale a d’ailleurs exprimé son souhait de placer le numérique au cœur de l’école.

La création d’un nouvel enseignement de spécialité « numérique et sciences informatiques » pourra être un moyen de familiariser les jeunes filles à ce domaine. La création d’un CAPES d’informatique permettra quant à elle de consacrer l’informatique dans notre parcours scolaire. Je salue donc cette mesure.

Toutefois, se pose la question de la formation et du recrutement des professeurs qui enseigneront cette spécialité au caractère éminemment pluridisciplinaire. Les exigences disciplinaires des concours d’aujourd’hui sont-elles encore pertinentes pour sélectionner les enseignants de demain dans un monde de plus en plus transversal ?

Monsieur le Ministre Jean-Michel Blanquer a souligné que la question du numérique était un sujet essentiel qui caractérise une des plus grandes évolutions de notre société.

Pourtant, les savoirs sont assez superficiels dans ce domaine, y compris pour les jeunes générations. Former les élèves à cette nouvelle civilisation et aux métiers de demain semble donc essentiel et porteur d’opportunités.

C’est la raison de la création de cet enseignement pour tous les élèves de seconde mais aussi à titre d’enseignement de spécialité en première et terminale. Cette spécialité permettra également de mener une politique volontariste pour inciter les jeunes filles à s’orienter vers les carrières numériques.

La création d’un CAPES d’informatique dès 2020 permettra enfin d’assurer l’enseignement de cette spécialité. Et cette matière sera aux avants-postes de l’innovation pédagogique en raison de son caractère pluridisciplinaire.

Sur la question de la place des femmes dans les métiers du numériquehttps://femmes-numerique.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Related posts