Parité / Politique

8 mars : notre politique en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes depuis 2017

Share this post

Faire de l’égalité entre les femmes et les hommes la grande cause du quinquennat était un engagement présidentiel.

Depuis 1 an, sous l’impulsion de Marlène Schiappa, et avec l’ensemble des membres du gouvernement et des parlementaires de la majorité, de nombreuses avancées ont déjà eu lieu, notamment sur la lutte contre les violences faites aux femmes et en matière d’égalité professionnelle.

LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

Lors de son discours le 25 novembre 2017, Emmanuel Macron a fait de la lutte contre les violences faites aux femmes l‘axe prioritaire de la première année de la Grande Cause du Quinquennat.

Cette priorité s’est notamment traduite par la loi du 3 août 2018 renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes. Ses principales dispositions :

  • Lutte contre le harcèlement de rue : création de l’infraction d’outrage sexiste, sanctionnée par une amende allant de 90 à 750 euros
  • Ouverture d’une plateforme de signalement en ligne accessible 24h/24 et 7j/7pour les victimes de violences, harcèlement, discriminations pour faciliter le dépôt de plainte
  • Allongement du délai de prescription de 20 à 30 ans pour les crimes sexuels commis sur mineurs
  • Protection des mineurs de 15 ans: la qualification du viol pourra être directement déduite du jeune âge de la victime

C’est aussi une mobilisation d’ampleur au niveau national et au niveau local :

 

EGALITE PROFESSIONNELLE

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel met en place :

  • Une obligation de transparence sur les écarts de salaire pour les entreprises;
  • Une obligation de consacrer une enveloppe de rattrapage salarial en faveur des femmes en cas d’écarts ;
  • Des sanction en cas de différence persistante après 3 ans;
  • Une multiplication par 4 du nombre de contrôles de l’inspection du travail sur le sujet, en passant de 1 700 à 7 000 contrôles par an.
  • Enfin, la question du congé paternité sera traitée après l’amélioration du congé maternité– priorité du Gouvernement – notamment pour les exploitantes agricoles et les travailleuses indépendantes. Il s’agit de prendre en compte les spécificités de leurs activités, pour adapter le congé maternité à leurs besoins.

 

Le gouvernement adopte également des budgets ambitieux et responsables pour mener à bien la lutte pour l’égalité entre les hommes et les femmes. 400 000 euros de crédits communication ont été refléchés pour augmenter les subventions de 5 associations. Plus de 5 millions d’euros supplémentaires ont aussi été accordés en 2018 aux associations luttant contre les violences sexuelles et sexistes.

Dans le projet de loi de finances pour 2019, 530 millions d’euros ont été attribués aux politiques publiques à destination de l’égalité homme-femme. Jamais une majorité n’a mis autant d’argent pour l’égalité.

Enfin, au sein de l’Assemblée nationale, la délégation aux droits des femmes, qui va bientôt célébrer ses 20 ans, permet également de se saisir des enjeux d’égalité et contribue à l’orientation des politiques publiques qui luttent contre les inégalités. En tant que membre de cette délégation, je me suis vue confier une mission sur les femmes et les sciences. Avec mon co-rapporteur Stéphane Viry, nous avons formulé 23 recommandations et nous assurons une démarche  de suivi en interpellant les membres du gouvernement par des questions écrites. Nous récolterons ainsi leurss réponses et pourrons établir un diagnostic sur les avancées entreprises 1 an après la remise du rapport. Rendez-vous en juin 2019 !

Pour en savoir davantage sur les Femmes et les Sciences, écoutez l’émission France Culture à laquelle je participais en juin 2018 : https://www.franceculture.fr/emissions/la-conversation-scientifique/les-femmes-et-les-sciences

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Related posts