Culture / Politique

La culture pendant la crise du Covid19

Share this post

Lors des questions d’actualité au Gouvernement du 12 mai, à l’Assemblée nationale, j’ai posé une question au ministre de la culture Franck Riester.

Alors que les effets de la crise ont été majeurs sur l’activité culturelle de notre pays, et sur notre façon renouvelée de vivre la culture dans notre quotidien confiné, et suites aux annonces de soutien aux artistes et plus largement aux acteurs culturels, j’ai tenu à pouvoir faire préciser les dispositions d’aides aux intermittents, à souligner la nécessaire contribution des groupes privés à l’effort de soutien en faveur de la culture et j’ai invité à pouvoir imaginer comment chacune et chacun de nous sera partie prenante à la réinvention de la culture.

Voici la vidéo de l’échange avec le ministre ainsi que le texte de ma question !

Merci Monsieur le Président

Ma question s’adresse à Monsieur le Ministre de la Culture.

A cause de la crise, certains diront que la culture s’est arrêtée, tout net.

Non, la culture n’a pas disparu, mais nous vivons la culture d’une autre manière.

Le confinement, j’en suis certaine, a marqué la place cruciale de la culture dans notre société, auprès de chacune et chacun de nos concitoyens.

Nous avons tous apprécié la maîtrise, l’ingéniosité et la ténacité des artistes créateurs inspirés par le confinement. Capable d’entamer les plus beaux morceaux ensemble bien que distants de milliers de kilomètres.

Ces artistes, qui se sont exprimés, ne nous ont pas fait oublier toutes celles et tous ceux qui contribuent, à tous les niveaux, à la vitalité culturelle de notre pays, et dont nous sommes fiers, très fiers.

Pourtant, certains ont cru qu’ils étaient « invisibles ». Je souhaite le dire dans cet hémicycle, non ! 

Les acteurs de la culture peuvent compter sur nous, comme nous espérons pouvoir compter, demain encore plus qu’hier, sur leur créativité, leurs talents pour réinventer notre manière de vivre.

La promesse d’une belle aventure !

Pour Milan Kundera, l’aventure c’est comme une façon d’embrasser le monde.

A l’heure où le monde ne peut plus vraiment s’embrasser, il sera déterminant de donner à la culture cette mission, celle d’embrasser le monde.

Pour accompagner les acteurs culturels, le Président de la République et vous-même avez posé des actes forts.

Un plan de soutien important a été mis en place.

Des aides sectorielles d’urgence dès le 19 mars et un plan renforcé le 6 mai, notamment grâce à une année blanche pour les intermittents, qui telle un filet de sécurité va leur permettre de continuer à créer.

Monsieur le ministre, pouvez vous nous rassurez au delà de cette prolongation des droits sur la question de la date anniversaire ?

Le soutien est public, le soutien est massif, il doit également impliquer les acteurs privés, notamment ceux qui ont encore plus émergés à la faveur de la fermeture des lieux culturels. Ainsi, il est juste que les plateformes numériques participent à l’effort de soutien de notre création française et européenne. Il s’agit de l’essence de la directive SMA, qui, comme le Président l’a annoncé, sera transposée avant le 1er janvier 2021.

Au fond, Monsieur le Ministre, comment, dans les prochains mois, inviter chaque acteur culturel, ainsi que chacune et chacun de nous, à embrasser le monde grâce à la Culture ?

 

Retrouvez la réponse du ministre de la Culture :

Related posts

Remise du rapport d’étape sur la mission Place des femmes dans les médias en temps de crise