Education / Politique

Dispositif Vacances apprenantes

Share this post

L’opération « Vacances apprenantes » a été mise en place cette année pour répondre au besoin d’expériences collectives, de partage et de remobilisation des savoirs après la période de confinement.

Le Président de la République avait appelé, le 5 mai, à ce que cet été « particulier » soit l’occasion de faire preuve collectivement d’inventivité et de créativité pour incarner la Nation apprenante tout au long de l’année et venir en appui aux familles.

L’opération « vacances apprenantes » vient confirmer cette volonté. Elle est dotée de 200 millions d’euros et s’adresse à tous les enfants âgés de 3 à 17 ans. Il devrait bénéficier à un million d’enfants cet été.

Un levier de mixité et de justice sociale

Ce dispositif était particulièrement attendu par l’ensemble des acteurs de l’éducation populaire, par les familles et les acteurs du tourisme. De plus, ce dispositif illustre  le nouveau périmètre ministériel avec les questions d’éducation, la jeunesse et le sport.

Après la période de confinement que nous avons vécu, il était primordial que le dispositif répond pleinement au protocole sanitaire. Cela permet aux enfants de partir en vacances en sécurité et aux parents de confier leurs enfants en confiance.

Un plan de 200 millions d’euros décliné en 4 dispositifs

Les 4 dispositifs qui sont mis en place cette année associent renforcement des compétences scolaires, culture, sport et développement durable.

Écoles ouvertes

Durant 5 à 10 jours, début juillet et fin août, les élèves bénéficient d’un renforcement scolaire le matin, et d’activités culturelles et sportives l’après-midi. Au total, près de 400.000 élèves peuvent en bénéficier, du primaire au lycée et sur tout le territoire, en particulier dans les lycées professionnels avec « l’Été du pro ». Toutes les écoles et tous les établissements de France peuvent proposer le dispositif aux familles. L’objectif est que près de 2.500 écoles ou établissements scolaires ouvrent cet été. Et bien évidemment, le dispositif est gratuit pour toutes les familles.

Écoles ouvertes buissonnières

Le programme consiste à offrir des séjours gratuits en zones rurales aux enfants au contact de la nature : mini-camps sous tente avec son école ouverte, ou écoles ouvertes organisées à la campagne ou en zone littorale, à la découverte de la nature et du patrimoine local.

Colonies apprenantes

Ce sont des séjours labellisés par l’État proposant un renforcement des apprentissages. Le dispositif est proposé gratuitement, en partenariat avec les collectivités territoriales, à 250.000 enfants prioritaires (retards ou décrochage scolaires, familles précarisées, enfants protégés par l’aide à l’enfance).

Toutes les familles peuvent y inscrire leurs enfants et bénéficier des dispositifs de droit commun. L’État prend alors en charge jusqu’à 80% du coût du séjour. L’objectif est de financer 250.000 départs en « colos apprenantes », dont 200.000 venant des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Fonds d’appui pour les accueils de loisirs

Son montant de 30 millions d’euros a pour but de financer les surcoûts liés au protocole sanitaire, financer des BAFA, renforcer les contenus éducatifs. Le CNED met à leur disposition des parcours pédagogiques en ligne, du CP à la terminale.

 

Related posts

Réouverture des écoles à partir du 11 mai : audition de Jean-Michel Blanquer devant les député.e.s