Circonscription / Politique

Réunion publique à Levallois-Perret

Share this post

 

Le lundi 3 décembre dernier, j’ai organisé une réunion publique à Levallois. C’était l’occasion de faire un point avec nos concitoyens et d’échanger sur les politiques publiques actuelles et à venir.

 

 

  • Une présentation de mon action durant 18 mois de mandat

La première partie de cette réunion a été un travail d’information où j’ai expliqué la cohérence de mon action au regard des 4 thématiques suivantes :

  • Éducation : j’ai participé aux travaux sur la réforme du lycée professionnel, aux côtés de Jean-Michel Blanquer et Régis Marcon, chef étoilé;  j’ai voulu explorer concrètement les enjeux et potentiels des CP dédoublés et ai travaillé également sur la réforme de l’orientation vers l’enseignement supérieur (Parcoursup)
  • Égalité Femme-Homme : au sein de la délégation au droits des femmes de l’Assemblée nationale, j’ai été co-rapporteure d’une mission sur les femmes et les sciences, et ai ainsi formulé 23 recommandations pour améliorer leur place et leur visibilité dans le champs scientifiques
  • Culture : au sein de la commission des affaires culturelles, dont je suis dorénavant vice-présidente, je me suis penchée plus particulièrement sur les médias et les industries culturelles, leurs rôles dans nos sociétés, leur poids économique et la hauteur du soutien public à ces secteurs.
  • International : via la présidence du Groupe d’Amitié France-Inde ou en participant au réseau interparlementaire

Ce sont des thématiques que j’essaie de faire résonner au mieux en circonscription. Vous pourrez le constater en découvrant cette présentation :

https://celine-calvez.fr/2018/09/en-action-depuis-2017/

  • Réponses aux questions posées préalablement par les participants

Nous avions recueilli au préalable un certain nombre de questions afin de répondre à celles qui sont le plus fréquemment posées.

  • Gilets Jaunes

Face à un mouvement protéiforme, porté par une multitude de personnes différentes aux revendications différentes, il faut aller plus vers les autres. Il faut relayer l’information politique, l’expliquer non pas à ceux qui s’y intéressent mais à ceux qui souffrent au quotidien sans comprendre les choix et les actions politiques.

  • « Smart City » et Transition Ecologique

Une ville connectée, durable et intelligente, conciliant révolution numérique et écologie. Pour gérer les flux (humains, énergétiques et de marchandises) il faut connecter l’espace. Notre objectif est de couvrir l’ensemble du territoire avec du débit d’ici 2020, du très haut débit d’ici 2022.

  • Inclusion Scolaire

Malgré le vote contre la proposition de loi, nous n’étions pas contre. La place des élèves en situation de handicap est dans l’école. C’est la raison pour laquelle nous avons mis en place les AESH qui permettent d’accompagner un élève à son rythme. Pour la première fois, il y a eu 10 900 accompagnants à la rentrée 2019. On s’est donc engagés sur un accompagnement de qualité.

  • Dépenses de l’Etat

La valeur ajoutée de l’État est de pouvoir mutualiser l’effort et mettre en place une organisation efficace. On peut compter sur une première mesure qui est de faire appel au numérique pour gagner en temps, en efficacité et en argent. D’autres pistes ont été dégagées par la mission « Action Publique 2022 », comme une véritable transmission des informations entre les administrations, ou comment économiser les frais d’hôpitaux par la médecine de proximité.

 

 

 

  • Questions spontanées des participants

Le temps est toujours au dialogue, c’est pourquoi la troisième partie de cette réunion était réservée à des questions spontanées du public présent.

  • Quelle est la stratégie d’organisation du Gouvernement pour mieux communiquer sa vision et promouvoir la solidarité?

Le dialogue entre les administrations est un défi énorme. Cette inertie et cette résistance passive dans l’organisation doit être changée culturellement.

Notre vision est de pouvoir faire en sorte que la société soit libérée et protégée : libérer les investissements, libérer les routes de carrières et protéger les plus démunis. Si on prend l’exemple des retraités, notre projet était que les risques majeurs – Maladie et Chômage – soient financés par ceux qui travaillent. Pour mieux valoriser le fruit du travail et mieux répartir le financement de ces risques nous avons décidé de supprimer les cotisations sociales sur le chômage et la maladie et de les répartir sur une assiette plus large pour alléger leur poids. Il s’agit donc d’une solidarité répartie de façon plus intéressante et plus équilibrée.

  • Quel est le but poursuivi par le plan « Bienvenue en France » au regard des étudiants extra-européens ?

L’augmentation des frais d’inscription en université pour les étudiants extra-européens présentée dans le plan « Bienvenue en France » par Frédérique Vidal suit une politique d’attractivité, pour mettre fin à la mentalité selon laquelle un enseignement presque gratuit n’est pas un enseignement de qualité. En tant qu’élus, nous allons demander à la Commission Vidal quelles sont les conditions d’attributions des bourses pour les étudiants extra-européens. Ces bourses vont permettre aux étudiants les plus méritants, mais les moins fortunés, d’accéder à un enseignement supérieur de meilleure qualité.

  • Comment gérer la Taxe de balayage qui peut, selon les cas, s’avérer injuste ?

La taxe de balayage est une problématique rare et spécifique à nos deux circonscriptions. Les villes de Levallois et de Clichy font parties des 5 villes françaises à appliquer la taxe de balayage, taxe qui a vu le jour en 1873 et qui est proportionnelle à la surface du pavillon et à la largeur du trottoir. J’ai posé une Question Au Gouvernement pour savoir s’il ne fallait pas la supprimer et j’ai discuté avec les services de Bercy pour aménager une baisse de cette taxe pour la rendre plus juste. Si on ne peut pas la supprimer ex nihilo, il faut au moins l’aménager autrement.

  • Où en est-on avec la grève de la poste qui a touché Clichy et Levallois ces dernières semaines ?

La grève de La Poste qui a touché les Hauts-de-Seine s’est traduit à Levallois par 5% de courrier non distribué. En tant que représentants nationaux, mes collègues parlementaires des Hauts-de-Seine, de tous partis différents, et moi-même, pouvons intervenir. Notre objectif est de solliciter les intervenants pour avoir des comptes rendus. Nous suivons cela de près. La Commission Nationale du Numérique et des Postes est en train de se réorganiser pour que la poste fasse mieux son travail de manière numérique.

D’autres sujets ont été abordés, comme la notion de citoyenneté européenne, la taxe d’habitation ou encore l’équilibre des pouvoirs de l’État.

 

 

 

 

 

Il est important à mon sens de pouvoir faire un récapitulatif des actions menées depuis le début de mon mandat, et de recevoir en retour les avis, les besoins d’éclaircissements et les nouvelles requêtes des concitoyens qui m’ont élu. Ces réunions sont des moments privilégiés qui permettent d’avancer ensemble vers un objectif commun.

La prochaine réunion publique se déroulera le 7 février 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Related posts