Circonscription / Culture et éducation / Politique / Sport

Travailler sur le terrain avec les autres députés

Share this post

En ce début 2019, j’ai eu l’occasion de pouvoir associer des collègues députés à des initiatives ou rencontres auxquelles j’avais pensé et qui pouvaient rencontrer leurs thématiques de travail. Dans la mesure du possible, je m’efforce de pouvoir faire se rencontrer des personnalités qui pourront oeuvrer ensemble, et nous pouvons distinguer au moins 3 cas de figures.

1) Valoriser une initiative de sa circonscription

L’école Buffon de Levallois accueille depuis 2012 une unité d’enseignement à destination des élèves autistes. J’ai souhaité inviter Adrien Taquet, membre de la commission des affaires sociales à l’Assemblée nationale, et par ailleurs membres du comité de pilotage du 4e plan Autisme.

L’occasion de lui faire découvrir une nouvelle formule de l’accueil des très jeunes autistes au sein de l’école. Ce fut également l’occasion pour lui de préciser la teneur des engagements du plan et de répondre aux interrogations des participantes sur ses 113 propositions pour simplifier la vie des personnes en situation de handicap.

 

J’avais déjà pu faire de même en invitant  :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2) Faire se rencontrer un porteur d’initiative et son représentant national

J’ai rencontré Maxime Faguer et Sébastien Le Viet lors de la mission Voie Professionnelle. Il y a un an, ils m’accueillaient tous deux au sein de la StationF, pour partager avec moi leur vision de l’innovation pédagogique et numérique. Ils m’avaient parlé aussi de leur projet futur et c’est dans un tout autre lieu que j’ai pu les revoir la semaine dernière : l’école M. Une école maternelle bilingue et innovante. Etant donné qu’elle se situe en plein 19e arrondissement, j’ai invité Delphine O, députée de cette circonscription.

Delphine O, qui a fait le tour de toutes les écoles publiques de sa circonscription, a ainsi pu rencontrer un nouvel acteur de la communauté éducative et pu approfondir sa réflexion sur les méthodes innovantes, et sur les caractéristiques de la scolarité des enfants de cet arrondissement.

 

3) Mener l’enquête de terrain à plusieurs députés

Les mesures d’urgence économique et sociale que nous avons adoptées en décembre 2018 comporte un volet sur la réforme de la prime d’activité.

  • Elle est revalorisée jusqu’à 90 euros par personne pour les salariés au SMIC (qui, de plus, voit leur salaire augmenter de plus de 10 euros),
  • et elle va désormais bénéficier à 1 million de personnes supplémentaires.

Pour relever ce défi de nouveau calcul et d’accueil de nouveaux bénéficiaires, les CAF doivent s’adapter en un temps record. Dès le mois de décembre, j’ai souhaité entrer en contact avec les équipes de la Caisse des allocations familiales des Hauts de Seine.

Une fois le sésame obtenu, j’ai proposé à mes collègues LaREM du 92 de m’accompagner, et deux d’entre eux, Florence Provendier et Jacques Maire, ont pu se joindre à moi. Nous n’avons pas les mêmes interrogations, et allier nos curiosités est forcément gage d’une plus grande couverture du sujet.

Dans ce sens, lors de ces derniers mois, j’ai pu répondre présente positivement aux initiatives de collègues sur des sujets très divers, tels que :

  • des grèves de La Poste dans les Hauts de Seine (avec Adrien Taquet et Christine Hennion)
  • la gestion de l’hyperfréquentation de la ligne 13 de la RATP. (avec Stanislas Guérini, Sylvain Maillard et Laurianne Rossi)

LES AVANTAGES DE CES INITIATIVES COLLECTIVES :

Nous gagnons du temps et nous faisons gagner du temps à nos interlocuteurs administratifs, entrepreneuriaux ou associatifs. Plutôt que de multiplier le nombre de rendez-vous individuel, l’organisme contacté se concentre sur une seule date.

Nous affinons, par notre diversité, les différentes problématiques qu’ils rencontrent, et sommes autant de relais potentiels pour porter leurs demandes ou réussites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Related posts